0 805 691 395 9h - 19h du lundi au samedi
Loi Pinel : comment calculer sa réduction d’impôt en 2023 ?
Écrit par Miora R. le 26 décembre 2022
Environ 7 minutes de lecture

Loi Pinel : comment calculer sa réduction d’impôt en 2023 ?

Vous avez pour projet de vous lancer dans un investissement immobilier locatif ? Avec la loi Pinel en 2023 , tout contribuable fiscalement domicilié en France peut profiter d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 63 000 € avec le Pinel Plus et 52 500 € avec la loi Pinel classique. Cependant, pour être sûr de faire une bonne affaire et d’avoir une belle rentabilité, il est important de comprendre comment se calcule la réduction d’impôt. On vous fait le topo.

Calculer simplement sa réduction d’impôt en Pinel ?

Dans le cadre du calcul de votre réduction d’impôt en Pinel, divers éléments sont à prendre en compte : la durée d’engagement (6, 9 ou 12 ans), le plafond d‘investissement et le prix de revient du logement.

 calcul réduction impôt Pinel – Un immeuble résidentiel
© Timur Saglambilek - Pexels

Le plafond d’investissement

En tant que propriétaire d’un bien en Pinel, vous devez vous soumettre à un plafond d’investissement fixé à 5 500 €/m² ou à 300 000 €. Pour évaluer le prix de revient du logement avec précision, ce paramètre est à prendre en considération. Si votre investissement ne dépasse pas les 300 000 €, mais que le prix du bien est au-dessus de 5 500 €/m2, il faudra prendre la deuxième information comme base de calcul. D’un autre côté, si le logement a un coût supérieur à 5 500 €/m2 et 300 000 €, il faudra utiliser le plafond global pour calculer la réduction d’impôt et le prix de revient.

À savoir que le prix du bien peut dépasser ces plafonds. Toutefois, la défiscalisation ne sera pas prise en compte.

Le prix de revient du logement

Pour calculer le prix de revient d’un bien immobilier neuf, il faut additionner les éléments suivants : le prix d’acquisition, la TVA, les frais de notaire, les droits d’enregistrement et de publicité, les frais d’agence immobilière et les commissions des intermédiaires.

Une fois que vous avez défini la durée d’engagement et le prix de revient, vous pouvez calculer vos avantages fiscaux en loi Pinel. La formule est très simple, il vous suffit de diviser le coût de l’investissement par le taux de réduction d’impôt correspondant à votre durée d'engagement.

Ainsi, si vous investissez en Pinel Plus, que votre prix de revient est de 220 000 € et que vous décidez de louer votre appartement pour une durée de 9 ans (18%), vous bénéficierez d'une économie pouvant aller jusqu’à 39 600 € (220 000 - 18%), soit 4 400 € par an. Si vous choisissez d’investir en loi Pinel en 2023 dans sa version classique, le montant de défiscalisation sera de 33 000 €, soit 3 666 € par an (220 000 – 15 %).

Si vous avez encore quelques doutes par rapport au calcul de votre réduction d’impôt, vous pouvez vous aider des simulateurs Pinel proposés sur notre site en cliquant ici ou contacter l’un de nos courtiers spécialisés en immobilier neuf et défiscalisation Pinel.

Nos conseillers répondent à vos questions
Nous contacter
Être rappelé sous 24H

Rappel : le Pinel classique cohabite avec le Pinel Plus en 2023 et en 2024

 calcul réduction impôt Pinel – Un bâtiment de logements neufs
© Pixabay - Pexels

Le Pinel a été créé par l’ancienne ministre du Logement, Sylvia Pinel, en 2014, pour soutenir la construction de logements neufs et faciliter l’accès au logement dans les secteurs où le marché est tendu. C’est-à-dire, dans les villes où la demande est bien plus forte que l’offre.

La loi Pinel permet au contribuable français qui décide de mettre son appartement neuf en location, sous conditions, de recevoir une réduction d‘impôt qui peut aller jusqu’à 21 % du prix d’acquisition de son bien immobilier. Le taux de la réduction d’impôt proposé dépend de la durée d’engagement choisie : il est de 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans.

Mise en place du Pinel +

Le Pinel actuel est amené à prochainement disparaître pour laisser place à son successeur, le Pinel+. Ce dernier entre en vigueur dans quelques jours, le 1er janvier 2023 et cohabitera pendant deux ans avec la version précédente. Durant cette phase de transition, les taux de réduction d’impôt du Pinel classique connaîtront une baisse graduelle en deux temps, une première fois en 2023 et une deuxième fois en 2024.

Dès l’année prochaine, les taux pour un engagement de 6 ans passeront à 10,5 %, ceux d’un engagement de 9 ans passeront à 15 % et ceux d’un engagement de 12 passeront à 17,5 %. Le 1er janvier 2024, ces taux passeront respectivement à 9 %, 12 % et 14 %. En décidant d’investir dans l’investissement locatif en Pinel avant la fin de l’année, vous pourrez encore bénéficier des taux maximums.

D’autant plus que les conditions du Pinel Plus sont plus strictes que celles de l’ancien. Dans les grandes lignes, elles sont identiques à celles imposées par la loi Pinel classique, mais d’autres critères ont été ajoutés pour renforcer l’exigence sur le confort des résidents (surface habitable minimum, présence obligatoire d’un espace extérieur…) et sur les économies d’énergie de l’habitation (respect des dernières normes en vigueur, notamment de la RE2020).

Les conditions du dispositif

 calcul réduction impôt Pinel – Concept d’investissement immobilier rentable
© jaturonoofer – Shutterstock

Pour pouvoir profiter des réductions d’impôt du Pinel, vous devez vous soumettre à différentes conditions :

Les plafonds de ressources à respecter pour les locataires

Les locataires ayant droit à un logement en Pinel sont ceux qui ont des ressources inférieures aux plafonds fixés par le dispositif. Pour les baux conclus en 2022, voici les plafonds de ressources à respecter par zone et par composition de foyer en vigueur, même en 2023 :

Lire plus d'actualités
Besoin de conseils pour votre investissement ?
Un conseiller expert du marché local vous répond sous 24h
Contactez un conseiller
Estimez votre économie d'impôt gratuitement grâce à notre simulateur Pinel 2023
Faites le test